Vous etes ici : > Articles > Retraite > Article 83 > La retraite progressive : comment ça marche ?

ARTICLES

La retraite progressive : comment ça marche ?

La retraite progressive vous permet d’exercer une activité à temps partiel tout en percevant une partie de votre retraite. Voici une présentation de ce dispositif et des conditions à remplir pour en bénéficier.

Cette page vous intéresse

Présentation du dispositif

La retraite progressive permet à la fois de :
• travailler à temps partiel
• percevoir une partie de ses retraites de base et complémentaire(s)

Ce dispositif s’adresse aux salariés qui travaillent déjà à temps partiel et à ceux qui passent à temps partiel au moment de leur demande de retraite progressive.

Si le salarié travaille déjà à temps partiel, ce dispositif lui permet dès qu’il a atteint l’âge minimum de la retraite, de cumuler son salaire actuel avec une fraction de ses pensions de retraite, sans avoir à changer quoi que soit dans son temps de travail.

Conditions à remplir

Pour bénéficier de la retraite progressive, un salarié doit remplir les conditions suivantes :
• avoir l’âge minimum requis pour partir à la retraite (entre 60 et 62 ans selon sa date de naissance)
• avoir accumulé au moins 150 trimestres au cours de sa carrière, auprès d'un ou de plusieurs régimes de retraite de base
• travailler à temps partiel et faire 80% d’un temps plein maximum (soit une durée de travail de 28 heures maximum dans une entreprise qui applique les 35 heures)
• obtenir l’accord de son employeur

A noter : l’accord de l’employeur et celui du salarié sont nécessaires pour que ce dispositif soit appliqué.

Montant des revenus

Un salarié en retraite progressive reçoit :
• son salaire pour son activité à temps partiel
• et une fraction de ses retraites.

La part de retraite perçue dans le cadre de ce dispositif dépend de la durée de travail à temps partiel.

Si l'entreprise applique les 35 heures, le salarié touche :
30% de sa retraite de base pour une activité professionnelle comprise entre 21 et 28 heures par semaine (entre 60 et 80% d’un temps plein)
50% de sa retraite de base pour une activité inférieure à 21 heures et au moins égale à 14 heures par semaine (entre 40 et 60% d’un temps plein)
70% de sa retraite de base pour une durée de travail inférieure à 14 heures par semaine (moins de 40% d’un temps plein).

A cette fraction de la retraite de base s’ajoute une partie de sa retraite complémentaire Arrco et Agirc s’il s’agit d’un cadre (30%, 50% ou 70% selon la durée du temps de travail).

A noter : le calcul de la part de retraite progressive est le même pour le régime général des salariés, celui des salariés agricoles, des non-salariés agricoles, des commerçants, des artisans et des professions libérales.

Durée du dispositif

Un salarié peut bénéficier de la retraite progressive aussi longtemps qu’il poursuit son activité à temps partiel.

Ce dispositif est remplacé par la retraite complète, à la demande du bénéficiaire, quand celui-ci cesse d’avoir une activité salariée.

La retraite progressive cesse également d’être versée :
• si le salarié reprend une activité à temps complet
• s’il exerce une deuxième activité à temps partiel.

Bon à savoir

Le calcul de la retraite progressive est effectué à titre provisoire. En effet, l’activité à temps partiel permet de continuer à cotiser, à valider des trimestres de retraite et à acquérir des points de retraites complémentaires Arrco et Agirc.

Le jour où le bénéficiaire cesse définitivement de travailler, ses retraites sont recalculées en tenant compte des droits acquis pendant la retraite progressive.


Auteur :   |   Date de création : 14/02/2013   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : retraite progressive, la retraite progressive, préretraite, départ progressif à la retraite, retraite progressive fonctionnement, retraite progressive âge

 


Cotations des marchés par TradingView