Vous etes ici : > Articles > Retraite > Article 83 > La retraite complémentaire : comment ça marche ?

ARTICLES

La retraite complémentaire : comment ça marche ?

Tous les salariés sont soumis à des cotisations de retraite complémentaire. Les points de retraite ainsi acquis permettent de bénéficier d'une pension complémentaire lors du départ à la retraite. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la retraite complémentaire, que l’on soit cadre ou salarié.

Cette page vous intéresse

Les régimes Arrco et Agirc

Pour les salariés du privé, la retraite complémentaire varie selon qu’ils sont cadres ou non.

L’affiliation à un régime complémentaire de retraite est obligatoire dès lors que l’on cotise au régime général de la Sécurité sociale :
• les salariés cadres et non cadres cotisent obligatoirement auprès de l'Arrco, l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés
• les salariés cadres ou assimilés cotisent en plus auprès de l'Agirc, l'Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres.

A noter : la retraite Arrco concerne 18 millions de salariés et 11,4 millions de retraités tandis que la retraite Agirc concerne 4 millions de salariés et 2,6 millions de retraités.

Le fonctionnement de la complémentaire

Le montant de la retraite complémentaire dépend des salaires perçus et des cotisations payées.

Les salariés se constituent des droits tout au long de leur carrière. A la différence du régime de base, les cotisations versées par les entreprises et les salariés ne permettent pas d’acquérir des trimestres mais des points de retraite, selon une valeur fixée chaque année au 1er avril.

Comme dans le régime de base, des points sont attribués en cas de maladie, de maternité, de chômage indemnisé, d’accident du travail ou d’invalidité.

En fin de carrière, le nombre total de points obtenus sert à calculer le montant annuel de la retraite complémentaire, en fonction de la valeur du point en vigueur au moment du départ à la retraite.

Cette pension, versée par le ou les régimes de retraite complémentaire auprès desquels le salarié a cotisé, s'ajoute à la pension de retraite de base versée par la Sécurité sociale ou la Mutualité sociale agricole.

Le calcul de la retraite complémentaire

Le mode de calcul est le même pour le régime Arrco et le régime Agirc. Lors du départ à la retraite, tous les points de retraite complémentaire sont additionnés et multipliés par la valeur des points Arrco et Agirc à cette date.

Depuis le 1er avril 2012, la valeur des points de retraite complémentaire est de :
• 1,2414 € pour le point Arrco
• 0,4330 € pour le point Agirc
Ces deux valeurs sont revalorisées chaque année au 1er avril.

Par exemple, un salarié qui a acquis 10.000 points Arrco, touche une complémentaire égale à : 10.000 x 1,2414 € = 12.414 € par an.

A noter : si le salarié n’a pas droit à sa retraite de base à taux plein, le montant de ses retraites complémentaires subit aussi un abattement.

Le rachat de points

Depuis 2004, les salariés peuvent racheter jusqu’à 70 points de retraite complémentaire Arrco et/ou Agirc par année d’études supérieures, dans la limite de 3 ans.

Cependant, le rachat ne peut porter que sur les périodes d’études supérieures pour lesquelles un versement pour la retraite a déjà été effectué auprès du régime de base.

La demande de rachat doit être présentée avant la liquidation de la retraite.
Le prix à payer dépend du nombre de points rachetés, de la valeur du point Arrco ou Agirc et de l’âge du bénéficiaire au moment du rachat.


Auteur :   |   Date de création : 28/02/2013   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : retraite complémentaire, la retraite complémentaire, arrco retraite complémentaire, arrco agirc, complémentaire retraite, calcul retraite, calcul retraite complémentaire, points de retraite

 


Cotations des marchés par TradingView