Vous etes ici : > Articles > Epargne > SICAV > Les SICAV : guide pratique

ARTICLES

Les SICAV : guide pratique

Les SICAV ou Sociétés d'Investissement à Capital Variable sont des placements qui permettent d’acheter une petite part d’un portefeuille collectif important et de bénéficier d’une gestion professionnelle. Si vous avez souscrit une assurance vie multisupport ou un PEE, vous avez sans doute déjà investi dans ces sociétés sans le savoir.

Cette page vous intéresse

Définition des SICAV

Les SICAV ou Sociétés d'investissement à capital variable font partie, avec les FCP (Fonds Communs de Placement), des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières). Il s’agit de gros portefeuilles de titres dont vous pouvez acheter une petite part.

Une société d'investissement à capital variable a pour objectif de mettre en commun les risques et les bénéfices d'un investissement en valeurs mobilières (actions, obligations), titres de créances négociables, repos et autres instruments financiers.

Les gestionnaires de ces sociétés se chargent de constituer et de gérer des portefeuilles avec les fonds déposés par leurs souscripteurs.

Sur le plan juridique, les sociétés d'investissement à capital variable ont une personnalité morale. Elles disposent d'un conseil d'administration et leurs actionnaires bénéficient d'un droit de vote à l'assemblée générale annuelle.

Les différents types de SICAV

Il existe différents types de SICAV, notamment :
• les SICAV diversifiées : elles se composent de produits variés (actions et obligations françaises et étrangères), ce qui limite le risque encouru par les actionnaires. Elles constituent un portefeuille de sécurité adapté aux novices en bourse.
• les SICAV-actions : elles peuvent se composer entièrement d'actions françaises ou étrangères.
• les SICAV-obligations : elles se composent intégralement d'obligations à taux fixe ou à taux variable, ce qui permet de miser sur la sécurité ou sur la spéculation.
• les SICAV court terme et de trésorerie : elles sont conçues pour les épargnants qui souhaitent retirer leurs fonds très rapidement. Les produits proposés sont des valeurs qui préservent le capital, sans risque et très peu spéculatifs.

A noter : la diversité des Sociétés d'investissement à capital variable permet aux épargnants de choisir le type de placement répondant le mieux à leurs objectifs (allégements fiscaux, sécurité, spéculation). La rentabilité des S.I.C.A.V. dépend de leur composition (obligations ou actions) mais aussi du savoir-faire de leur gestionnaire.

Souscrire des parts de SICAV

Vous pouvez souscrire des parts d’une SICAV sur un compte-titres, sur un PEA (plan d'épargne en actions) ou par le biais d’un contrat d’assurance vie multisupport.

Ce type d’investissement est disponible auprès de multiples réseaux de distribution : établissements de crédit, entreprises d’investissement, compagnies d’assurance, courtiers en ligne ou encore conseillers en investissements financiers.

Les frais d’entrée ou de souscription sont variables en fonction du montant du placement.
La durée conseillée est de quelques jours pour les SICAV monétaires, entre 2 et 5 ans pour les obligataires et plus de 5 ans pour celles en actions.

Avantages des SICAV

Les SICAV ont plusieurs avantages :
• le risque de l’investissement est réduit
• la grande diversité de produits proposés permet de trouver la réponse à un objectif et à un niveau de risque que l’investisseur choisit par avance
• la souscription peut se faire pour un montant unitaire peu élevé
• le souscripteur a accès, au travers du portefeuille investi, à une large palette d’instruments et de marchés financiers français et internationaux
• la gestion est assurée par des professionnels réglementés
• le cadre légal et réglementaire des SICAV prévoit le contrôle du produit par un commissaire aux comptes et par l’Autorité des marchés financiers (AMF)
• les frais facturés à l’investisseur sont facilement identifiables et comparables
• l’investisseur a la possibilité d’acheter et de vendre assez rapidement (hors conditions de marché exceptionnelles).

Les sociétés d'investissement à capital variable et les fonds d’investissement sont un bon moyen de diversifier votre épargne en bénéficiant d’une gestion professionnelle des marchés.
Elles réduisent les risques de votre investissement, mais aussi son potentiel de gain.

Inconvénients des SICAV

Les SICAV présentent cependant quelques inconvénients :
• des droits de souscription
• des frais de gestion parfois élevés
• une souscription à cours inconnu (la valeur liquidative n'est connue que le lendemain)
• un potentiel de gain limité
• des pertes possibles à court terme sur les SICAV-actions en cas de revente en période de baisse.

Fiscalité des SICAV

Les revenus de SICAV sont imposés, mais permettent de bénéficier de divers allégements fiscaux en fonction des titres détenus.

Pour les actions et les obligations françaises, l’investisseur a le choix entre :
• un prélèvement libératoire forfaitaire au taux global de 30,1% (18% + 12,1% prélèvements sociaux), sans abattements
• l'impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.

Les Actions, Obligations et TCN Espace Economique Européen et étrangers permettent parfois de bénéficier d’un crédit d’impôt en fonction des conventions fiscales internationales.

Les plus-values réalisées lors de la vente de parts de SICAV monétaires ou de capitalisation et d’actions de SICAV (françaises ou étrangères) sont totalement exonérées d'impôt si le total des ventes annuelles par tous les membres du foyer fiscal ne dépasse pas une certaine limite, appelée seuil de cession. Ce seuil est actualisé chaque année.

En cas de dépassement du seuil de cession, la totalité des plus-values est imposée au taux unique de 18% auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux.


Auteur :   |   Date de création : 06/03/2007   |    Dernière mise à jour : 12/10/2010   
Tag : SICAV, sociétés d'investissement à capital variable, SICAV définition, FCP SICAV, bourse SICAV, placement SICAV, SICAV monétaire, fonds d'investissement

 


Cotations des marchés par TradingView