Vous etes ici : > Articles > Entreprise > Organismes Financiers > Consommation : 7 choses à savoir sur le paiement sans contact

ARTICLES

Consommation : 7 choses à savoir sur le paiement sans contact

Consommation : 7 choses à savoir sur le paiement sans contactEn raison de l’épidémie de coronavirus, le plafond des paiements sans contact est passé de 30€ à 50€ le 11 mai 2020. Promu par les pouvoirs publics comme un geste barrière, ce moyen de paiement est en plein boom. Mais peut-on utiliser le paiement sans contact sans réserve et sans risque ? Réponse en 7 points.

Cette page vous intéresse

1- Le plafond a été relevé à 50 euros

La fonction paiement sans contact de votre carte bancaire vous permet de régler vos achats jusqu’à un certain montant ou plafond, sans avoir à composer votre code secret à quatre chiffres.

Or, le montant maximum pour un achat a été relevé à 50€ depuis le 11 mai dernier, contre 30€ auparavant.

Ce changement était prévu depuis plusieurs mois, mais a été accéléré et avancé de plusieurs semaines en raison de l’épidémie de coronavirus : le ministère de l’économie a demandé aux banques de l’effectuer au plus tard le 11 mai 2020, date du déconfinement.

2- Ce moyen de paiement est en plein essor

La crise sanitaire et le relèvement du plafond à 50 euros ont immédiatement boosté les transactions sans contact.

Parce qu’il évite de manipuler pièces et billets mais aussi de toucher les terminaux de paiement, le paiement sans contact a été perçu par les commerçants et les consommateurs comme un geste barrère

Il a aussi été promu par les pouvoirs publics comme un moyen de limiter la transmission du coronavirus.

Dès le 11 mai, les consommateurs ont donc adopté ce nouveau réflexe : en trois jours, du 11 au 14 mai, le GIE Cartes Bancaires a enregistré près de 3 millions de transactions entre 30 et 50 euros, soit 15% de transactions sans contact supplémentaires.

3- On ne peut pas toujours l’utiliser

Même si le paiement sans contact a le vent en poupe, il n’est pas toujours possible d’y avoir recours et ce, pour différentes raisons.

Il faut tout d’abord noter que 30% des commerçants français n'acceptent pas encore le sans contact.

Avec l’épidémie de coronavirus il est probable que de nombreux commerces vont s'équiper, notamment les tabacs et les boulangeries.

De plus, bien qu’une très grande majorité de cartes bancaires intègrent cette fonctionnalité, certaines en sont encore dépourvues.

C’est le cas des cartes de paiement à contrôle de solde et des cartes à autorisation systématique comme la carte Réalys de la Banque postale et Utilicarte de LCL.

Pour savoir si vous pouvez payer sans contact, vérifiez que votre carte bancaire comporte sur une face (recto ou verso) le fameux pictogramme en forme d’onde.


4- Le code est parfois nécessaire

Même quand votre carte bancaire possède la fonction sans contact et que vous effectuez un achat d’un montant inférieur au plafond de 50 euros, il arrive que le paiement sans contact ne passe pas et que vous deviez taper votre code.

Les banques ont en effet mis en place, par sécurité, un autre plafond concernant les paiements sans contact successifs.

Ce plafond est variable selon les banques. Il s’élève à :
=> 100 euros ou 10 paiements sans contact successifs chez Fortuneo Banque
=> 150 euros chez LCL, Nickel et le Crédit Agricole
=> 30 achats successifs chez Boursorama Banque.

Une fois ce maximum atteint, il vous sera demandé de taper votre code (lors d’un retrait d’argent ou d’un achat en magasin) et ensuite, vous pourrez à nouveau payer sans contact.

5- Il existe des parades contre le piratage

Un autre point qui inquiète les utilisateurs avec le paiement sans contact est bien sûr le risque de piratage.

Pourtant, il existe plusieurs solutions pour éviter que votre carte bancaire ne soit piratée :

=> rangez-la systématiquement dans son étui de protection : l’étui suffit à bloquer les transmissions NFC ("Near Field Communication" ou ondes radio) et donc à éviter toute activation du paiement sans contact

=> désactivez la fonction sans contact de votre carte quand vous ne l’utilisez pas. Certaines banques dont Hello Bank et Nickel vous permettent d’activer et de désactiver la fonction sans contact en temps réel, grâce à une application sur votre smartphone.

6- Ce n’est pas plus risqué en cas de perte ou vol

Contrairement à ce que beaucoup d’utilisateurs pensent, il n’est pas plus risqué d’avoir une carte bancaire avec paiement sans contact.

En cas de perte ou de vol, les démarches sont absolument identiques.

Vous devez :
=> faire opposition dans les plus brefs délais
=> signaler ensuite à votre agence bancaire les éventuelles opérations non autorisées.

Vous disposez d’un délai de 13 mois (ou 70 jours pour les transactions effectuées hors Europe) après le débit pour contester ces opérations frauduleuses.

Les garanties sont les mêmes que votre carte dispose ou non du paiement sans contact.

Ainsi, votre banque est dans l'obligation de vous rembourser les débits frauduleux effectués sans saisie du code secret et les frais prélevés indûment.

7- Vous avez le droit de payer en liquide

Dernier point important à connaître, vous pouvez toujours payer en liquide dans les magasins.

Refuser les paiements en espèces, même en raison de l’épidémie de Covid-19, est une pratique illégale si la somme à payer ne dépasse pas 1.000 euros.

Selon l’article R. 642-3 du code pénal, un commerçant qui refuse un paiement en pièces de monnaie ou en billets est passible d’une amende de 150€.

Un commerçant peut seulement refuser les billets qu’ils suspecte être faux ou ceux qui sont trop abîmés. Il n’est pas non plus obligé de rendre la monnaie, ni d’accepter plus de cinquante pièces pour un seul paiement.

Avec la crise sanitaire actuelle, les commerçants peuvent donc exiger l’appoint ou demander aux clients de déposer pièces et billets sur le comptoir plutôt que de les échanger de la main à la main. Mais ils n’ont pas le droit de refuser l’argent liquide.

C’est illégal et c’est aussi une discrimination, selon le Défenseur des droits qui a alerté les commerçants et les autorités sur ce sujet le 6 avril dernier.

En effet, 5% de la population française ne posséderait pas de carte bancaire, notamment les majeurs bénéficiant d’une mesure de protection juridique (tutelle ou curatelle).

Pour conclure, n’hésitez pas à payer en liquide si vous ne pouvez pas faire autrement, d’autant que le risque de transmission du virus par les pièces et billets serait infime, selon le ministère de la Santé.




Auteur :   |   Date de création : 05/06/2020   
Tag : paiement sans contact, paiement sans contact plafond, paiement sans contact 50 euros, paiement sans contact coronavirus, paiement sans contact covid 19, paiement sans contact piratage

 


Cotations des marchés par TradingView