Vous etes ici : > Articles > Crédit > Micro crédit > Le microcrédit : guide pratique

ARTICLES

Le microcrédit : guide pratique

On entend de plus en plus parler du microcrédit en France. Ce système de prêt, d’abord apparu dans les pays pauvres, s’est exporté un peu partout dans le monde comme un outil de développement et de lutte contre l’exclusion. En France, l’Adie (Association pour le droit à l'initiative économique) propose des microcrédits pour aider les demandeurs d’emploi à créer leur entreprise.

Cette page vous intéresse

Qu'est-ce que le microcrédit ?

Le microcrédit consiste à accorder des prêts de faible montant à des personnes qui n’ont pas accès à un prêt bancaire classique parce qu’elles ne présentent pas les garanties nécessaires.

Ce système est d’abord apparu dans les pays en voie de développement, avant de s’exporter dans d’autres pays dont la France. Il s'inscrit dans un ensemble d’outils financiers appelé la microfinance.

Ce type d’emprunt s’adresse aux personnes qui n’ont pas accès au crédit normal : salariés précaires, interdits bancaires, chômeurs, allocataires du RSA…
Il faut toutefois noter que les taux d’intérêt peuvent être assez élevés.

Histoire du microcrédit

Le microcrédit, destiné à aider les plus démunis à financer leur activité, a été mis en place il y a une trentaine d’années par Muhammad Yunus, un professeur d’économie devenu Prix Nobel de la Paix en 2006.

En 1976, Muhammad Yunus lance un programme d’envergure baptisé Grameen, afin de proposer des prêts aux habitants les plus pauvres du Bangladesh.
En 1983, ce programme devient une banque à part entière : la Grameen Bank.

Cette banque compte aujourd’hui 6 millions de clients, dont une majorité de femmes, et a accordé 5,7 milliards de dollars de prêts, en récupérant près de 99 % des sommes avancées.
On estime à plus de 150 millions le nombre de micro-emprunteurs à travers le monde.

Le microcrédit personnel

Le microcrédit personnel ou microcrédit social est accordé à des particuliers dans des situations bien définies et étudiées au cas par cas : maintien d’un logement, obtention du permis de conduire, frais médicaux, accès à la formation ou à l’éducation.

Le Crédit Municipal de Paris traite les demandes de microcrédits des Parisiens, mais ce type de prêt existe dans toute la France.
Vous trouverez plus de renseignement sur le site du Crédit Municipal : http://www.microcredit-municipal.fr/


Le microcrédit professionnel

En France, l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie) accorde des microcrédits pour financer des projets de création ou de développement d’entreprise.

Cette association délivre chaque année près de 7000 prêts à des exclus du système bancaire qui veulent être les créateurs de leur propre emploi.

En pratique, l'Adie peut vous proposer un plan de financement pouvant aller jusqu'à 11.000 euros, dont 6000 euros sous la forme d’un microcrédit (complété selon les régions par un prêt d'honneur, une aide de l'Etat ou de la région, etc.).

Le taux d’intérêt est équivalent à celui des banques.
Le remboursement peut d’étaler sur 30 mois, de façon à permettre des échéances modérées.
L’emprunteur doit présenter une personne se portant caution pour 50 % du montant du prêt.

Outre le financement des projets, l’Adie propose un accompagnement gratuit à la création et au développement des micro-entreprises (voir le site de l’association, ci-dessous).


Auteur :   |   Date de création : 15/06/2007   |    Dernière mise à jour : 21/10/2010   

Plus d'informations : http://www.adie.org/

Tag : microcrédit, le microcrédit, microcrédit France, microcrédit social, microcrédit personnel, microfinance, micro crédit adie, adie microcrédit, création d'entreprise

 


Cotations des marchés par TradingView