Vous etes ici : > Articles > Bourse > Place boursière > Brexit: 800 milliards de livres sterling d'actifs seront transférés de Londres aux pôles financiers européens avant le départ de l'UE

ARTICLES

Brexit: 800 milliards de livres sterling d'actifs seront transférés de Londres aux pôles financiers européens avant le départ de l'UE

Brexit: 800 milliards de livres sterling d'actifs seront transférés de Londres aux pôles financiers européens avant le départ de l'UED'après une nouvelle analyse, les sociétés financières déplaceront près de 800 milliards de livres sterling du Royaume-Uni vers le continent avant le Brexit le 29 mars.

Cette page vous intéresse

Délocalisation des fonds et personnels vers l'Europe Continentale

EY a averti que 800 milliards de livres sterling étaient une estimation «prudente» et a averti que davantage d'actifs pourraient être déplacés à l'approche du Brexit.

Les entreprises de la ville ont continué de délocaliser le personnel et les actifs de Londres vers l'Europe face à l'incertitude croissante sur les relations du Royaume-Uni avec l'UE.

Vingt des 222 entreprises surveillées par l'enquête Brexit tracker d' EY ont déjà transféré des actifs de Londres vers l'Europe continentale. Bien que tous ces éléments n'aient pas confirmé la valeur de ces actifs, les annonces publiques ont révélé qu'environ 800 milliards de livres sterling devraient se déplacer.

Plus d'un tiers des entreprises suivies envisagent ou ont confirmé la délocalisation de leurs activités et / ou de leur personnel en Europe, un chiffre qui atteint 56% parmi les banques universelles, les banques d'investissement et les maisons de courtage.

Les craintes d'un Brexit sans accord

Près de 2 000 nouveaux emplois ont été créés dans des pôles financiers européens, dont Dublin, Luxembourg, Paris et Francfort, qui ont intensifié leurs efforts pour attirer des entreprises de Londres à mesure que l'agitation politique se prolonge. EY estime que ce chiffre pourrait atteindre 7 000 «dans un avenir proche».

Dublin a désormais attiré 27 entreprises contre 21 au dernier trimestre et Paris a gagné en popularité, avec 15 entreprises confirmant qu'elles déménagent ou ajoutent du personnel et / ou des opérations dans la capitale française, contre 10.

Deux autres sociétés ont confirmé leur intention de déménager ou d'ajouter du personnel et/ou des opérations à Francfort et à Luxembourg, les nombres passant respectivement de 15 à 17 et de 14 à 16 au dernier trimestre.

Omar Ali, leader britannique des services financiers à EY, a déclaré: «En prévision du vote parlementaire de janvier, la ville surveillera de près si l'accord proposé sur le Brexit sera accepté ou s'il sera de nouveau à l'étude pour le gouvernement. Dans l'état actuel des choses et conformément aux attentes réglementaires, les entreprises de services financiers n'ont d'autre choix que de continuer à se préparer sur la base d'un scénario «sans accord».

Les mesures d'anticipation des entreprises

«La Ville est plus avancée dans la mise en œuvre de ses plans d'urgence pour le Brexit que de nombreux autres secteurs et nos chiffres reflètent uniquement les mesures annoncées publiquement. Nous savons que dans les coulisses, les entreprises continuent de planifier un scénario sans accord.

«Plus nous nous rapprochons du 29 mars sans accord, plus les actifs seront transférés et les effectifs embauchés localement ou relocalisés. Inévitablement, les plans d'urgence ne concernent que le premier jour et, en cas d'absence d'accord, ils représenteront la partie émergée de l'iceberg, car les plans à plus long terme seront plus stratégiques et étendus que ceux annoncés publiquement à ce jour. »

De septembre 2018 à fin novembre 2018, neuf entreprises ont annoncé qu'elles mettraient en œuvre des ajustements de produits à la lumière du Brexit.

Il s'agit notamment de transférer les polices d'assurance client vers de nouvelles filiales européennes et de mettre en place des gammes de fonds européens. Deux banques de détail ont récemment annoncé qu'elles alloueraient des fonds spécifiques pour aider les clients et des fonds supplémentaires pour aider à gérer le Brexit.


|   Date de création : 17/12/2019   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : brexit, taux, cours, livre, entreprise, finance, fond, délocalisation, mouvement, financier, anticipation, craintes, économie,

 


Cotations des marchés par TradingView