Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > Les agences de notation : comment ça marche ?

ARTICLES

Les agences de notation : comment ça marche ?

Les trois grandes agences de notation financière (Standard & Poor's, Moody's et Fitch Ratings) ont une influence considérable dans le monde de la finance. Elles ont pour rôle de noter les entreprises et les Etats qui veulent emprunter sur les marchés, selon un système de notes dont la plus haute est le fameux AAA. Explications.

Cette page vous intéresse

Définition des agences de notation

Les agences de notation financière sont des organismes chargés d’évaluer le risque de solvabilité d’une entreprise, d’un Etat, d’une collectivité locale ou d’une opération financière.

Ces agences, aussi appelées agences de rating en anglais, informent les investisseurs sur la capacité de l’acteur économique noté à rembourser ses emprunts. Depuis les années 1980, les notes qu’elles attribuent constituent un critère clé pour les investisseurs.

A ce jour, les trois leaders mondiaux (les groupes américains Standard & Poor's et Moody's, et l’agence européenne Fitch) détiennent 80% du marché mondial de la notation.

Rôle des agences de notation

Les agences de notation sont rémunérées par les entreprises, les Etats ou les collectivités publiques désirant être notées.

Leur mission est de mesurer de manière statistique le risque de non remboursement des dettes d’un emprunteur, en se fondant sur des scénarios financiers prévisionnels.

Elles utilisent des données telles que les perspectives de développement commercial et financier d’une entreprise ou la croissance et la politique budgétaire d’un Etat.

Systèmes de notation

Chaque agence de notation utilise son propre système de notation. Elles attribuent des notes allant de A à D avec des échelons intermédiaires de type A+, A- ou A1, A2 etc.

Plus la note attribuée est élevée, plus le risque de faillite de l’émetteur est faible dans les années à venir :
• les notes en A correspondent à une bonne solvabilité (investissements sécurisés)
• les notes en B indiquent une solvabilité moyenne (investissements spéculatifs)
• les notes en C signalent un risque très important de non remboursement
• la note D correspond à une situation de faillite de l’emprunteur (défaut de paiement constaté ou imminent).

A noter : la note attribuée n'est pas définitive et peut évoluer. Elle correspond simplement à l'estimation du risque de solvabilité à un moment donné. Les agences de notation soulignent elles-mêmes qu’elles ne font qu’émettre des avis et non des recommandations d'achat ou de vente de titres.

Ces notes ont toutefois un impact considérable sur les marchés. Les investisseurs sont très attentifs à l’évolution de ces notes. Un Etat bien noté peut emprunter à des taux plus avantageux car les investisseurs lui font confiance. Inversement, une mauvaise note entraîne un taux d'intérêt plus élevé et des difficultés à emprunter.

Limites des agences de notation

Depuis les années 1970, les agences de notation ne sont plus payées par les investisseurs, mais par les émetteurs des produits soumis à la notation. Ce mode de financement comporte donc un risque évident de conflit d’intérêt.

L’indépendance et l’objectivité de ces agences ont d’ailleurs été remises en question depuis la crise financière de 2008.

En juillet 2012, l'Autorité européenne des marchés (ESMA) a ouvert une enquête afin de déterminer si les méthodes d'évaluation des banques des trois principales agences de notation étaient assez rigoureuses et transparentes.


Auteur :   |   Date de création : 01/10/2012   
Tag : agences de notation, agence de notation, agence notation, agence de notation définition, agence notation financière, agence notation France, notation financière, agence de rating

 


Cotations des marchés par TradingView