Vous etes ici : > Articles > Bourse > FOREX > Les accords de Bretton Woods : définition et conséquences

ARTICLES

Les accords de Bretton Woods : définition et conséquences

Les accords de Bretton Woods, signés en juillet 1944, ont redéfini les règles de la finance internationale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Nous vous proposons de découvrir le système de Bretton Woods, qui a pris fin en 1971.

Cette page vous intéresse

Définition des accords de Bretton Woods

Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques qui ont été signés dans la ville américaine de Bretton Woods dans le New Hampshire, le 22 juillet 1944.

Ces accords ont été conclus à l’issue d’une conférence internationale qui a duré trois semaines (du 1er au 22 juillet 1944). Cette conférence a réuni 730 délégués représentant 44 nations.

La conférence de Bretton Woods a jeté les bases d’un nouveau système financier international afin d’assurer la stabilité économique et la reconstruction des pays touchés par la guerre.

Conséquences des accords de Bretton Woods

Les accords de Bretton Woods ont instauré un nouvel ordre monétaire avec l’adoption du système de l'étalon de change-or (Gold-Exchange Standard).

Dans ce système, les parités des monnaies sont fixées par rapport à un étalon qui est l'or, mais le dollar américain est la seule monnaie de réserve convertible en or. Dès lors, le dollar US devient la monnaie de référence et la monnaie de règlement des paiements internationaux.

Ce système est un système de changes fixes. Les parités des monnaies ne peuvent varier que dans une fourchette de plus ou moins 1%. Les Banques Centrales ont l'obligation d'intervenir pour soutenir la parité de leur monnaie.

Par ailleurs, deux institutions internationales ont été créées lors des accords de Bretton Woods : le Fond Monétaire International ou FMI et la Banque mondiale.
La Banque Mondiale avait pour mission de faciliter la reconstruction des économies européennes, tandis que le FMI devait assurer la stabilisation des monnaies et fournir des crédits en cas de crises.

Un troisième organisme chargé du commerce international aurait dû être créé à Bretton Woods. Il a finalement vu le jour en 1995 avec la création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Limites du système de Bretton Woods

Le système de Bretton Woods reposait sur le rôle central du dollar comme monnaie internationale.

En 1944, lors de la signature des accords de Bretton Woods, les Etats-Unis possédaient près de 80% des réserves mondiales d'or. Ces accords n’ont fait que confirmer l'hégémonie de l'économie américaine face à des pays européens ruinés par deux guerres successives.

Mais en 1971, le dollar est dévalué une première fois, en raison de la diminution du stock d'or de la Réserve Fédérale américaine. Suite à une deuxième dévaluation en 1973, le système de changes fixes s’effondre.

Le monde adopte alors le régime des changes flottants. Les parités-or des monnaies seront officiellement supprimées par les Accords de la Jamaïque le 8 janvier 1976.


Auteur :   |   Date de création : 14/12/2009   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : Bretton Woods, accords Bretton Woods, accord Bretton Woods, Bretton Woods accord, conférence Bretton Woods, système Bretton Woods, institutions Bretton Woods, Bretton Woods 1944

 


Cotations des marchés par TradingView