Vous etes ici : > Articles > Fiscalité > Réduction d'impôt > Comment réduire son IFI (impôt sur la fortune immobilière)

ARTICLES

Comment réduire son IFI (impôt sur la fortune immobilière)

Comment réduire son IFI (impôt sur la fortune immobilière)Depuis le 1er janvier 2018, l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a été remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Ce sont les contribuables dont les biens immobiliers dépassent une valeur de 1,3 millions d’euros qui sont concernés. Cependant, il existe plusieurs manières de réduire le montant de cette imposition. Nous allons aborder quelques pistes.

Cette page vous intéresse

Les Dons à certains organismes

Le meilleur moyen pour faire baisser son IFI est sans doute de faire un don à un organisme d’intérêt général. En faisant un don à un tel organisme, vous bénéficiez d'une réduction de votre impôt sur la fortune immobilière de 75% du montant de vos dons, dans la limite de 50 000 €.

Plusieurs types d’organismes sont reconnus comme tel :


  • Organismes ou oeuvres d’intérêt général ayant un caractère social, philanthropique, patrimoine, écologique, humanitaire, culturel, sportif ou scientifique.

  • Les associations de bienfaisance ou culturelles pouvant recevoir des dons.

  • Les associations ou fondations reconnues d’utilité publique, telles que la fondation Gustave Roussy.


Ainsi, en réalisant un don IFI pour la recherche contre le cancer auprès de la fondation Gustave Roussy par exemple, vous pouvez en plus de soutenir l'innovation, bénéficier d'une importante réduction IFI selon le montant de votre don.

Procéder à un rééquilibrage de votre patrimoine

Une autre manière de faire baisser son IFI est de vendre en partie ses actifs. Vous pourrez ensuite investir le produit de ces ventes dans des produits financiers qui sont exonérés d’impôts ou bien exclus dans le calcul de l'assiette de l’IFI.

Utiliser l’usufruit à son avantage

Afin de réduire votre IFI, il est tout à fait possible d’avoir recours à l’utilisation temporaire de l’usufruit et ainsi modifier la propriété d’un ou de vos biens immobiliers.
Par exemple, en autorisant l’usufruit d’un bien à l’un de vos enfants (ou plusieurs) tout en conservant la nue-propriété.
En pratique, les usufruitiers pourront profiter du ou des biens et même générer des revenus avec. Mais ils devront payer les impôts afférents à ces revenus.
En même temps, les nus-propriétaires auront droit à des réductions d’impôts durant le temps défini de l’usufruit.
Dans le même ordre d’idée, il est tout à fait possible d’acheter des biens en nue-propriété tout en confiant l’usufruit à une personne/entité en dehors du cercle familial comme un un bailleur social.

Monter une SCI

Une autre solution permettant de réduire et même dans certains cas supprimer l’IFI, c’est tout simplement la société civile immobilière (SCI) principalement sur les résidences secondaires.
Là, nous parlons d’une SCI familiale.
Dans la pratique, le propriétaire du bien l’apporte dans la SCI, puis transmet des parts à ses enfants.
Ceux-ci doivent être adultes et donc ne plus faire parti du foyer fiscal.
N’est ensuite imposable que la part gardée par les parents.
De plus, si le bien n’est pas valorisé à plus de 1,3 million d’Euros, les enfants sont exonérés d’IFI.

Réduire l’IFI grâce à vos dette immobilières

En tant que contribuables, vos dettes immobilières peuvent être déduite de votre patrimoine imposable.
Les dettes rentrant dans ces critères sont les suivantes :


  • Sommes payées pour les travaux d’entretiens en tant que propriétaire

  • Sommes pour l’acquisition de droits ou biens immobiliers imposables via un emprunt immobilier.

  • Sommes pour l’acquisition d’actions ou de parts de droits/biens immobiliers (au prorata de la valeur)

  • Sommes payées pour les travaux en tant que propriétaire à destination du locataire et dont le remboursement n’a pas pu être obtenu avant le 31 décembre de l’année du départ du locataire.

  • Sommes payées aux impôts dont la taxe foncière ainsi que les droits de succession des propriétés concernées



Ne rentrent pas dans les critères :

  • L’impôt dû par l’occupant du bien (taxe d’habitation par exemple)

  • Le montant des impôts relatif aux revenus de ces biens immobiliers



Auteur : Loïc   |   Date de création : 31/03/2020   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : ifi, isf, impot fortune immobiliere, réduction, crédit, défiscalisation, biens immobiliers

 


Cotations des marchés par TradingView