Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > Kenneth Arrow : biographie et théories

ARTICLES

Kenneth Arrow : biographie et théories

L'économiste américain Kenneth Arrow est l’un des fondateurs de l’école néoclassique moderne. Prix Nobel d'économie en 1972, il est notamment connu pour avoir démontré le théorème d’impossibilité ou "paradoxe d'Arrow".

Cette page vous intéresse

Biographie

Kenneth Arrow est né en 1921 à New York. Après des études au City College de New York, il rejoint l'Université de Columbia, où il étudie les mathématiques et l'économie.

Mobilisé au lendemain de Pearl Harbour, il est affecté dans l'armée de l'air. Au lendemain de la guerre, il participe à la Cowles Commission for Research in Economics à l'université de Chicago.

Reconnu comme l’un des économistes les plus influents de la deuxième moitié du XXe siècle, il a reçu le prix Nobel d’économie en 1972 avec John Richard Hicks et la National Medal of Science en 2004.

Le théorème d'impossibilité d'Arrow

Kenneth Arrow doit sa renommée à son théorème d'impossibilité et à ses importantes contributions à la théorie du choix social.

Dans sa thèse Choix collectif et préférences individuelles (Social choice and individual values), il démontre que lorsque l’on agrège des préférences individuelles, il est impossible de parvenir à un ensemble cohérent de préférences collectives.

Une décision collective ou "choix social" est rarement rationnelle. Le théorème d'impossibilité d'Arrow, aussi surnommé le paradoxe d'Arrow, confirme et généralise le paradoxe de Condorcet, selon lequel il n’est pas toujours possible de hiérarchiser des préférences au sein d’une collectivité.

Les décisions collectives, par exemple politiques ou économiques, découlent nécessairement d’un arbitrage imparfait.

Ses autres théories

Kenneth Arrow a aussi apporté sa contribution à la théorie de l'équilibre général, à la théorie de la croissance endogène et à l'économie de l'information.

En collaboration avec Gérard Debreu, il a justifié mathématiquement la théorie de l’équilibre général élaborée par Walras et a jeté les bases des théories néoclassiques modernes. Dans certaines conditions précises, il existe toujours un équilibre général concurrentiel du marché, qui égalise l'offre et la demande globales.

Il est le premier à avoir introduit en économie le concept de l'apprentissage par la pratique (learning by doing). Les individus sur le marché deviennent de plus en plus efficaces et productifs car ils apprennent de leurs erreurs. Cette découverte est à la base de la théorie de la croissance endogène de Romer.

Arrow a également contribué au développement des concepts d’asymétries d’information, d’aléa moral (moral hazard) et de sélection adverse pour expliquer l’imperfection des marchés. Ses ouvrages les plus récents sont : Les limites de l’organisation (1974), éd. PUF, 1976 et Théorie de l’information et des organisations (articles rédigés entre 1975 et 1986), éd. Dunod, 2000.


Auteur :   |   Date de création : 02/01/2013   
Tag : Kenneth Arrow, Kenneth Arrow biographie, Kenneth Arrow theories, théorème d'impossibilité, théorème d'impossibilité Arrow, paradoxe d'Arrow, prix nobel économie, économiste américain

 


Cotations des marchés par TradingView