Vous etes ici : > Articles > Fiscalité > Impôt sur les particuliers > Stage, job d'été ou job étudiant : que faut-il déclarer aux impôts ?

ARTICLES

Stage, job d'été ou job étudiant : que faut-il déclarer aux impôts ?

Stage, job d'été ou job étudiant : que faut-il déclarer aux impôts ?Selon les statistiques de l'Insee, près d'un étudiant du supérieur sur cinq cumule emploi et études. Certains ont un emploi régulier pendant l'année, beaucoup effectuent des stages au cours de leurs études et chaque été, des milliers d'étudiants exercent des jobs saisonniers. Faut-il déclarer les revenus tirés de ces activités aux impôts ? Nous vous proposons de faire le point sur la déclaration d'impôt des étudiants.

Cette page vous intéresse

Pour un job

En règle générale, les revenus salariaux sont à déclarer aux impôts. Mais les étudiants (de même que les apprentis et les stagiaires) bénéficient d'exonérations particulières à condition d'être âgés de moins de 26 ans.

Vous ne serez pas imposé sur les revenus tirés d'une activité salariée exercée en parallèle de vos études (jobs d'été ou de vacances, CDD durant l'année scolaire ou universitaire) si vous remplissez les deux conditions suivantes :

=> vous aviez 25 ans au 1er janvier de l'année d’imposition (soit au 1er janvier 2017 pour la déclaration de revenus 2018)

=> le total des revenus perçu ne dépasse pas la limite annuelle de 3 fois le montant mensuel du Smic, soit 4440€ pour 2017, en application de l'article 81-36 du Code général des impôts.

Bon à savoir
Si vous dépendez du foyer fiscal de vos parents, ces derniers n'ont pas à déclarer vos revenus inférieurs à ce seuil.

Au-delà de cette somme ou au-delà de 26 ans, vous devez obligatoirement déclarer vos revenus, que ce soit par une déclaration à votre nom ou sur celle de vos parents.

Si vous dépassez ce seuil, vous ne devez déclarer que ce que vous avez gagné au-delà de cette somme.

Vous pouvez toutefois choisir de déclarer, en votre nom, l'intégralité de vos salaires perçus pour avoir éventuellement droit à la prime d'activité récemment étendue à certains étudiants et apprentis.

Pour un stage

Les étudiants ou élèves d'une école qui effectuent un stage en entreprise dans le cadre de leur cursus bénéficient d'une exonération sur les gratifications perçues.

Depuis septembre 2015, le Code de l'éducation prévoit que les gratifications versées aux stagiaires pour un stage ou une période de formation en milieu professionnel sont exonérées de déclaration, si elles ne dépassent pas le montant annuel du Smic, soit 17.763€ nets pour 2017.

Au-delà de cette somme, vos indemnités doivent être déclarées.

Seule la fraction de gratification qui dépasse ce montant doit être déclarée dans la case 1 AJ ou la case 1 CJ.

Pour les apprentis

Les revenus issus d'un contrat de professionnalisation en alternance ne sont pas exonérés d'impôt. Ils doivent donc être déclarés en totalité dans la case 1 AJ de votre déclaration ou dans la case 1 CJ de celle de vos parents (si vous êtes rattaché à leur foyer fiscal).

Les revenus issus d'un contrat d'apprentissage en alternance ne sont imposables qu'en partie, sur les montants qui dépassent 1 Smic annuel, soit 17.763€ nets pour 2017.

Attention : cette limite doit être ajustée en fonction de la durée de votre apprentissage. Ainsi, la limite d'exonération pour un contrat d'apprentissage de 10 mois est de 17.763/12 x 10 = 14.802€.

Les aides exonérées

Si vous êtes étudiant, vous n'avez pas à déclarer aux impôts :

=> votre bourse d'études sur critères sociaux
=> votre aide personnalisée au logement (APL)
=> vos allocations de logement
=> votre allocation adultes handicapés (AAH), ainsi que l'allocation d'éducation à l'enfant handicapé, le complément de ressources et la majoration pour la vie autonome, la PCH (prestation de compensation de handicap)

Parmi les autres types de revenus, notez que :
=> les revenus tirés du Service Civique ne sont pas imposables
=> les revenus tirés du service volontaire européen (SVE) ou du volontariat international (VIE et VIA) ne sont pas imposables,
=> les indemnités versées par les collectivités territoriales aux étudiants en médecine qui s'engagent à exercer dans certaines zones à l'issue de leurs études ne sont pas imposables.

En revanche :
=> les indemnités de recherche, les indémnités des élèves d'école administratives ou militaires, les allocations des élèves d'IUFM et celles versées aux étudiants en médecine sont imposables (sauf pour les boursiers sur critères sociaux).
=> les pensions alimentaires versées par les parents doivent être déclarées par les enfants qui les perçoivent dans la case 1 AO de leur propre déclaration d'impôt.


Auteur :   |   Date de création : 04/05/2018   

Plus d'informations : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/cest-ma-premiere-declaration-que-dois-je-declarer

Tag : job d'été, job d'été impots, job étudiant, job étudiant impots, stage impot, impot revenu etudiant, impots etudiants moins de 25 ans, faut il déclarer les indemnités de stage, declaration impot etudiant

 


Cotations des marchés par TradingView