Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > John Rawls et sa théorie de la justice

ARTICLES

John Rawls et sa théorie de la justice

John Rawls est l’un des principaux philosophes contemporains à avoir consacré ses réflexions aux questions morales et politiques. Il est surtout connu pour sa théorie de la justice, développée dans l’ouvrage du même nom.

Cette page vous intéresse

Biographie

John Rawls (1921-2002) est un philosophe américain. Fils d’une riche famille de Baltimore, il entre à l'université de Princeton en 1939. Après avoir un temps interrompu ses études pour rejoindre l'armée, il termine son doctorat de philosophie en 1949.

Dès cette époque, il pose les bases d’une réflexion sur l'éthique économique et sociale. Cette réflexion aboutira, en 1971, à la publication de son ouvrage le plus connu : Théorie de la justice (A Theory of Justice). Il y propose un modèle de société basé sur une justice redistributive qui réduirait les inégalités.

Il enseigne à Princeton, Oxford, Cornell, au MIT et, à partir de 1959, à Harvard (université où il a été professeur jusqu’à sa retraite en 1991). Il est mort le 24 novembre 2002 à Lewiston, dans le Massachusetts.

Sa théorie de la justice

John Rawls a construit une théorie politique fondée sur la recherche de règles de justice. Il a cherché comment créer une société juste et stable de citoyens libres et égaux. Sa réflexion s’efforce de concilier les valeurs de liberté individuelle et d’égalité effective des chances.

Dans sa Théorie de la justice, il développe une théorie de la justice comme équité. Pour Rawls, le bien est une notion individuelle. Une société juste doit donc permettre de faire cohabiter différentes visions du bien. Elle doit s’appuyer sur des principes qui garantissent la liberté et l’équité.

Rawls critique la philosophie utilitariste, et en particulier l’idée qu’une société juste maximise la somme des utilités de ses membres : selon cette théorie, peu importe la répartition du bonheur, c’est le nombre total d’unités de bonheur dans la société ce qui compte. Pour Rawls au contraire, une société juste doit maximiser l’utilité des plus désavantagés.

Le voile d'ignorance

Pour John Rawls, le législateur doit prendre ses décisions sous un voile d’ignorance. Cela signifie qu’il doit occulter sa propre position dans la société et faire comme s’il pouvait, un jour, occuper une autre position sociale.

Il fera alors en sorte d’établir les règles les moins défavorables aux plus désavantagés, avec l’idée qu’il pourrait un jour se retrouver dans cette position.

Sous ce voile d'ignorance, les décisions seraient prises selon deux principes de justice qui feraient l’objet d’un consensus :
• le principe de liberté : chaque citoyen doit bénéficier des mêmes libertés ; la liberté de chacun doit être compatible avec la liberté des autres membres de la société
• le principe de différence : certaines différences peuvent être tolérées dans une société juste, s’il y a une réelle égalité des chances (les meilleures fonctions doivent être accessibles de la même manière à tous les membres de la société) et si ces inégalités permettent d’améliorer la situation des plus désavantagés (par exemple par des aides accordées aux plus pauvres).

Rawls est l'un des philosophes politiques les plus étudiés du XXe siècle. Sa Théorie de la justice a été traduite en 23 langues et a aujourd’hui encore une influence considérable en philosophie, en économie et en science politique.

Rawls a approfondi sa réflexion sur la justice dans des articles et dans une série de "leçons" regroupées en 1993 sous le titre Libéralisme politique. En 1999, il a publié The Law of People, un ouvrage dans lequel il développe une conception de la justice internationale.


Auteur :   |   Date de création : 30/04/2013   |    Dernière mise à jour : 19/05/2020   
Tag : John Rawls, John Rawls biographie, John Rawls théorie, John Rawls théorie de la justice, John Rawls justice sociale, John Rawls voile d'ignorance, John Rawls égalité des chances

 


Cotations des marchés par TradingView