Vous etes ici : > Articles > Fiscalité > Succession / Donation > 10 choses à savoir sur le testament

ARTICLES

10 choses à savoir sur le testament

10 choses à savoir sur le testamentLe testament est un outil de transmission de patrimoine. Mais ce document, qui vous permet de protéger vos proches, a aussi d'autres aspects méconnus. Voici 10 choses à savoir sur le testament.

Cette page vous intéresse

1- On peut l'établir tôt

On pense généralement qu'il est inutile de rédiger son testament avant 50 ans. Mais c'est faux !

Cette démarche est même vivement recommandée aux parents de jeunes enfants et aux couples non mariés.

En effet, en l'absence de ce document, la disparition brutale du principal soutien financier du foyer pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

2- Il est toujours possible de l'annuler

Vous pouvez rédiger votre testament à tout âge d'autant plus sereinement que vous avez la possibilité de le détruire ou de le révoquer à tout moment.

Vous devez le révoquer par écrit, en précisant : "Je révoque toute disposition antérieure prise à ce jour" sur un papier daté et signé de votre main.

Vous pouvez aussi rédiger un nouveau testament, ce qui aura pour effet d'annuler le précédent.

3- Il est indispensable en cas de concubinage ou de PACS

Il faut savoir que ni les concubins ni les pacsés ne sont des héritiers légaux.

Cela signifie que, si votre compagne ou votre compagnon n'a rien prévu par testament, vous n'aurez droit à rien.

Dans ce cas, ce sont les enfants, les parents ou les frères et soeurs de votre compagne / compagnon qui hériteront de son patrimoine.

4- Il doit être rédigé sur des feuilles séparées

Même si vous êtes en couple et que vous décidez ensemble de faire votre testament, vous devez l'établir chacun sur des feuilles séparées.

Si vous ne respectez pas cette règle, ni votre testament ni vos dernières volontés ne pourront être appliqués car le document ne sera pas valable.

5- Il est possible de le dicter

Il est possible de dicter son testament sous certaines conditions :

=> il doit s'agir d'un testament authentique, c'est-à-dire rédigé par un notaire
=> cette démarche doit être effectuée en présence de deux témoins

Cette forme est nécessaire dans certains cas comme la reconnaissance d'un enfant.

Elle est également conseillée dans d'autres situations, en particulier pour une personne âgée, dont les héritiers pourraient être tentés, après son décès, de contester les facultés mentales.

6- Il faut l'écrire à la main

Si vous pensiez pouvoir rédiger votre testament sur ordinateur, détrompez-vous !

Pour être valable, un testament olographe (c'est-à-dire rédigé en l'absence d'un notaire) doit être écrit en entier à la main.

Vous devez aussi le dater et le signer de votre main.

Rassurez-vous néanmoins : ce sont les seules obligations de forme que vous devez respecter.

Pour le reste, un document rédigé sur un coin de table peut tout à fait convenir.

7- Il vous permet de préciser vos volontés

Rédiger votre testament vous permet tout d'abord de désigner un exécuteur testamentaire, c'est-à-dire une personne qui se chargera, après votre décès, de faire respecter vos dernières volontés.

Cette désignation est généralement conseillée pour les successions techniques, comprenant par exemple la cession d'une entreprise.

De plus, si vous êtes sans héritiers et que vous voulez gratifier certaines personnes de votre entourage, vous pouvez utiliser ce document pour nommer un ou plusieurs légataires universels qui hériteront de vos biens.

Enfin, la rédaction d'un testament vous donne l'occasion d'expliquer pourquoi vous léguez tel bien à telle personne et de mentionner, le cas échéant, l'existence d'un contrat d'assurance-vie.

A noter : en revanche, mieux vaut faire connaître vos dispositions funéraires sur un document séparé.

8- Il vous permet de poser des conditions

Vous pouvez poser des conditions pour que vos proches héritent de vos biens. C'est ce que l'on appelle un legs avec charges.

Par exemple, vous pouvez léguer de l'argent à une nièce à condition qu'elle s'occupe de votre chien après votre décès.

En principe, si elle ne le fait pas, elle n'aura droit à rien. Mais encore faut-il prévoir un contrôle si vous voulez être sûr(e) que votre volonté sera respectée...

9- Mieux vaut passer par un notaire

Bien sûr, ce n'est pas une obligation. Mais cela reste vivement conseillé si vous tenez à ce que vos dernières volontés soient correctement exécutées.

Il suffit que votre testament soit mal rédigé pour qu'il soit inapplicable ou mal interprété, ce qui pourrait aboutir à une interprétation contraire à vos souhaits.

De plus, quand ce document est un acte notarié, il est très difficilement contestable par vos héritiers.

10- Le notaire peut le mettre à l'abri

Dernier avantage du testament notarié : le notaire conserve ce document dans son coffre.

Il peut aussi l'enregistrer dans un fichier national : le fichier central des dispositions de dernières volontés ou FCDDV.

Ainsi, il n'y a aucun risque de perte ou de destruction malveillante.

La rédaction et l'enregistrement du document chez un notaire vous coûteront entre 200 et 250€.


Auteur :   |   Date de création : 12/05/2017   
Tag : testament, faire son testament, 10 choses à savoir sur le testament, quand faire son testament, comment faire testament, testament notaire, faire son testament chez un notaire, âge testament, testament olographe