Vous etes ici : > Articles > Bourse > Formation / Conseil > Adam Smith : biographie et théories

ARTICLES

Adam Smith : biographie et théories

Adam Smith est généralement reconnu comme l'un des pères du libéralisme et de l'économie moderne. Ce philosophe écossais des Lumières a développé ses principales théories dans son ouvrage "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations", souvent abrégé en "Richesse des nations".

Cette page vous intéresse

Biographie

Adam Smith (1723 - 1790) est un philosophe et économiste écossais des Lumières.

Après avoir obtenu son diplôme de l'université de Glasgow à l'âge de 17 ans, il a été boursier à Oxford. Il est ensuite retourné en Ecosse et a été professeur de philosophie morale à l’université de Glasgow.

Au cours d’un voyage à travers l'Europe, il rencontre les penseurs les plus influents de son temps. C'est à son retour en Ecosse qu’il a commencé à écrire l’ouvrage qui l’a rendu célèbre : Recherches sur les causes et la nature de la richesse des nations, publié en 1776.

Théories d'Adam Smith

Ce philosophe écossais est souvent considéré comme le père de la science économique moderne. Le courant libéral en a fait l'un de ses auteurs de référence.

Dans Recherches sur les causes et la nature de la richesse des nations, il n’apporte presque aucune idée nouvelle mais il fait la synthèse des idées économiques les plus pertinentes de son temps.

Pour Adam Smith, la richesse d’une nation ne réside pas dans l’or et la monnaie, mais dans le travail des hommes. Il y a trois grandes causes d’enrichissement de la nation : la division du travail, l’accumulation du capital et la taille du marché.

La division du travail désigne une répartition toujours plus spécialisée du processus de production. Chaque travailleur qui se spécialise dans son domaine augmente l’efficacité de son travail et sa productivité. Dans un système de libre-échange, les hommes se répartissent les tâches, puis s’échangent les fruits de leur travail.

Smith est aussi un partisan du libre-échange entre les nations. Il développe la notion d’avantage absolu. Si une nation est meilleure dans la production d’un premier bien, tandis qu’une autre nation est meilleure dans la production d’un second bien, alors chacune d’entre elles a intérêt à se spécialiser dans sa production de prédilection et à échanger les fruits de son travail. Il conseille "de ne jamais essayer de faire chez soi une chose qui coûtera moins à acheter qu’à faire".

Une autre de ses théories les plus connues est celle de la main invisible. Adam Smith considère que la recherche des intérêts particuliers aboutit à l’intérêt général. En d’autres termes, la confrontation des égoïsmes mène à l’intérêt général : c’est le "mécanisme de la main invisible".
Selon cette théorie, l’Etat n’a pas à intervenir car le marché se régule naturellement. Il doit se cantonner à des fonctions régaliennes (armée, police, justice) pour protéger les citoyens des violences et des injustices.

Ouvrages

Adam Smith est l'auteur de la Théorie des sentiments moraux et de Recherches sur les causes et la nature de la richesse des nations (An Inquiry into the nature and the causes of the wealth of nations).

Ce second ouvrage, publié en 1776, considéré aujourd’hui comme l’acte de naissance du libéralisme économique. Smith a consacré dix ans de sa vie à la rédaction de ce texte.

Cet ouvrage a inspiré de nombreux économistes tels que Jean-Baptiste Say, David Ricardo, John Stuart Mill et même Karl Marx !


Auteur :   |   Date de création : 13/11/2012   
Tag : Adam Smith, Adam Smith biographie, théorie Adam Smith, main invisible, division du travail, avantage absolu, richesse des nations, Adam Smith la richesse des nations